Parfumeur

Exerce le métier de parfumeur, celui qui est capable de créer des parfums, grâce à ses connaissances olfactives. Il s’agit d’une branche des métiers de la chimie souvent utilisée dans l’industrie cosmétique. Dites-vous bien que les détergents, les gels douche, ainsi que les produits de beauté et bien d’autres produits encore sont l’œuvre de parfumeurs.
Mais ce n’est pas aussi facile d’exercer cette fonction, et ce n’est pas non plus à la portée du premier venu. En effet, un parfumeur doit obligatoirement posséder certaines qualités indispensables au métier à savoir : être capable de reconnaître les parfums et leurs nuances, avoir un bon niveau en biologie, en chimie et en anglais. Avec au minimum un bac +3 (bac scientifique technologique) la formation de parfumeur est accessible.

Chimiste

Beaucoup ne le savent pas, mais l’ingénieur chimiste est à la base de la plupart des produits que nous utilisons au quotidien. Il intervient à chaque étape de la conception, de la recherche et à la production, en passant par le contrôle qualité le chimiste est capable de gérer tous les problèmes en rapport avec sa chaîne de production. De plus, il n’est pas du tout limité, puisqu’il peut travailler dans de nombreux secteurs : pharmaceutique, textile, écologie, industrie automobile…
Il bénéficie d’un salaire intéressant, et ne manque pas d’offre. L’ingénieur chimiste est une personne intrépide, et curieuse, qui va jusqu’au bout de ses idées. De nature rigoureuse et minutieuse, il s’adapte rapidement aux conditions qui lui sont imposées. L’esprit d’équipe est une qualité importante dont il doit également faire preuve. En termes de débouchés, l’ingénieur chimiste peut évoluer vers le management ou même se mettre dans le domaine de la vente.

Pharmacien

Le pharmacien peut être désigné foncièrement comme un spécialiste de tout ce qui concerne le médicament. Au bout d’une étude en pharmacie nombre de secteurs d’activité s’offrent à vous.
À ce titre on distingue plusieurs variétés de pharmaciens.
Le pharmacien d’officine : il s’occupe de servir les médicaments prescrits par le médecin. Informer, conseiller et prévenir, les missions du pharmacien d’officine ne se limitent pas à la vente.
Le pharmacien-biologiste : exerce dans un laboratoire privé, en effectuant des analyses, ou dans un laboratoire public, sur concours.
Le pharmacien grossiste répartiteur : s’occupe de la distribution pharmaceutique. Il achète et stocke et distribue les produits pharmaceutiques dans les officines
Le parcours pour être pharmacien, dure entre 6 et 9 ans selon la spécialité choisie, au bout desquels on devient titulaire d’un Doctorat d’état en pharmacie. L’accès aux études de pharmacie passe par la filière MMOP : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie.

Physicien

Le physicien, qu’il soit théoricien ou spécialiste de la physique appliquée, il intervient dans plusieurs étapes de la recherche. Depuis les tests, jusqu’à la synthèse et l’interprétation des résultats, qu’il traduit en termes mathématiques ou modélise sous forme de théorie. Le physicien peut intervenir dans les domaines de l’enseignement, l’industrie, l’informatique, etc.
Grâce aux recherches en physique, l’homme développe une meilleure compréhension de la nature, qu’il peut transformer en application pratique. On ne peut en ce moment pas douter du rôle du physicien dans les progrès technologiques et industriels. Par ses capacités d’abstractions, d’exactitude et de rigueur dans le travail, le physicien arrive à exceller dans l’exercice de son métier.
On ne peut le nier, les études de physicien sont longues. Car en plus du doctorat (bac + 8), celui qui aspire à être physicien effectue souvent un post doctorat (bac + 11) sous forme de CDD dans un institut ou une entreprise, en France ou à l’étranger. Ce n’est qu’après qu’il pourra postuler dans un établissement ou un laboratoire de recherche.

Aromaticien

L’aromaticien est un professionnel du goût et de l’odorat, un scientifique versés dans les domaines de la chimie et de la biochimie. On le retrouve généralement dans l’agroalimentaire, dans les cosmétiques ou même dans les produits d’entretien.
Son objectif premier est de mettre au point de nouveaux produits aux goûts, couleur et odeurs inédits. Il s’adonne à la création de nouveaux arômes à partir d’arômes de synthèse ou d’arômes naturels. C’est sur les instructions du service marketing, qu’il opère toute sa magie avant la fabrication à grande échelle du produit définitif.
La création aromatique n’est pas une tâche de tout repos. Grâce à sa sensibilité olfactive et gustative, à son imagination et au sens du dosage, associé à ses connaissances scientifiques, l’aromaticien parvient littéralement à donner du goût à la nourriture. Tout cela se fait dans des conditions d’hygiène rigoureuses. L’aromaticien doit veiller à éviter tout ce qui pourrait endommager ses sens du goût et de l’odorat.