Lancée la toute première fois en 2010, cette initiative de l’Union des Industries Chimiques (UIC) et la Fondation de la Maison de la Chimie a pour but de guider les jeunes vers la chimie et son industrie. Pour une fois, ils auront la chance de toucher du doigt la réalité du terrain, comment s’appliquent toutes les notions théoriques qu’ils apprennent depuis le temps. Tout cela a été rendu possible dans le cadre d’une convention de coopération réunissant le Ministère de l’Éducation Nationale et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Quels sont les objectifs ?

Une fois de plus, le Chemical World Tour s’inscrit dans la visée de mettre l’accent sur le rôle que jouent la chimie et l’industrie chimique dans la société. C’est un rendez-vous de la jeunesse, une façon de rassembler tous ces esprits créatifs et de leur faire découvrir de nouveaux horizons.
Le concept a bien évolué depuis la première édition. Maintenant, le jeu consiste à former des binômes composés d’étudiants en chimie et d’étudiants en journalisme. Ensemble, ils parcourent le monde, en reportage, à la recherche d’innovations en chimie. Ainsi, cette expérience apporte à ces deux groupes d’étudiants, une approche nouvelle de leur filière d’étude, et l’importance du travail en duo. D’un côté, les chimistes découvrent le monde de l’industrie sous sa vraie nature tandis que les futurs journalistes expérimentent pour de vrai, la pratique du journalisme scientifique. Le Chemical World Tour se veut un pôle d’attraction de jeunes talents, futurs leaders et pionniers du domaine de la chimie.

Comment ça marche ?

Pour pouvoir participer au Chemical World Tour, les différents binômes sont d’abords présélectionnés, avant de subir une audition qui aura pour but de déterminer les finalistes. Ensuite, ceux-ci devront suivre une formation pendant 2 jours avec l’agence CAPA. Durant la prochaine étape, le tournage, les binômes pourront, avec l’aide toujours d’une équipe de CAPA, interviewer des professionnels travaillant sur l’innovation en vue de leur reportage. Ces tournages durent en moyenne 5 jours, au cours desquels les participants partageront leurs expériences avec leurs communautés sur les différents réseaux sociaux. Le niveau d’implication et d’intéressement de leurs followers comptera énormément puisque c’est eux, le public, qui désignera l’équipe gagnante à travers leurs votes en ligne.

Quelques souvenirs des éditions précédentes

La 2e saison du Chemical World Tour, sous le thème « chimie et sport », a permis à 10 étudiants d’aller à la découverte d’innovations en chimie dans le monde du sport, pour réaliser leurs reportages. 5 binômes, 5 destinations et 5 reportages différents :
Rhodia, au Brésil, a accueilli Nordine et Pauline avec comme thème, « Fibres textiles intelligentes pour les vêtements de sport »
Au Japon, chez Arkema, Nora et Loïc ont réalisé leur reportage sur « Chaussures de sport et chimie du végétal »
Perrine et Mickaël en ont appris beaucoup à propos des « Pelouses synthétiques pour les nouveaux terrains de sport », en Espagne, chez Dow
« la haute technologie au service des ballons de foot » tel fut le thème confié au duo formé par Sara et Tanguy, dans les locaux de Bayer en Allemagne
C’est l’entreprise BASF, basée en Allemagne qui a ouvert ses portes à Pierre et Helena pour leur reportage sur les « Infrastructures sportives en PVC sans phtalates »

Pour l’édition de 2013 « chimie et nouvelles technologies » par exemple, les étudiants ont été envoyés à la découverte de l’univers palpitant des laboratoires de recherche et à la mise en évidence de l’apport considérable de la chimie dans la construction de nouveaux objets intelligents.
Cette année-là, 10 étudiants en chimie et en journalisme furent sélectionnés, sur 16 étudiants convoqués à Paris pour un casting filmé qui a décidé des finalistes. Les tournages ont duré en moyenne 5 jours, durant lesquels ils n’ont pas manqué de partager leurs aventures sur les réseaux sociaux. Les 5 reportages une fois mis en ligne ont été soumis au vote des internautes. Les vainqueurs devaient être choisis selon deux critères : le nombre de votes et la mobilisation sur les réseaux sociaux.
Et, coup de théâtre, le jury finit par décerner le prix à deux binômes. Le binôme Typhanie et Anthony était arrivé en tête des votes, et le binôme Amélie et Pierre avait récolté le plus de vues sur YouTube ainsi qu’une importante couverture médiatique. Ils ont chacun remporté un iPad ainsi qu’un stage dans une entreprise de la chimie, pour le chimiste et chez CAPA, pour le journaliste.

Conclusion

Il est bien vrai que de belles initiatives sont prises à de nombreuses occasions dans plusieurs contrées pour mettre le merveilleux domaine de la chimie sous les feux des projecteurs, et y intéresser la jeunesse. Elles sont toutes à féliciter et à encourager, à l’instar du Chemical World Tour, qui à travers ses multiples éditions a atteint son objectif de vulgarisation de la chimie, mais a aussi permis à des jeunes étudiants motivés d’entrer en contact avec les réalités du terrain.