Devenir auto entrepreneur en physique

Le physicien est avant tout, un scientifique dont le domaine d’expertise concerne la matière et l’énergie. À ce titre, il est présent dans de nombreux domaines et secteurs d’activité. Souvent théoricien, le physicien veut comprendre au travers d’expériences, le fonctionnement de la nature. Le physicien peut se spécialiser soit en recherche fondamentale et rédiger des hypothèses sur les lois fondamentales, tester, analyser, interpréter les résultats de ses expérimentations ; ou soit en recherche expérimentale où il fera plus de l’observation, des mesures, de la conception et des expériences afin d’en faire des applications concrètes et pratiques.

auto-entrepreneur-physicien

Intro

Ainsi, au vu des conditions économiques actuelles, loin d’être au plus beau fixe, et pour des raisons de flexibilité ainsi que de liberté d’action, un physicien peut justement se lancer dans l’auto-entreprenariat. Le travail indépendant peut très bien représenter son activité définitive et à plein temps, ou alors un créneau utilisé pour combler quelques trous.

« Si vous aimez le travail en équipe, le métier de physicien est fait pour vous ! Je suis tout le temps en relation avec des personnes d’âges et de personnalités différentes. C’est une expérience enrichissante ! De plus, nous nous retrouvons très souvent avec des scientifiques étrangers, qui apportent une vision différente de la recherche : travailler avec eux permet d’améliorer son expertise « 
Albert Sanofi, Physicien à Bordeaux

auto-entrepreneur-en-physique

Les missions du physicien

C’est pour trouver les causes des phénomènes du monde naturel que les physiciens exercent principalement leur métier. Et ces phénomènes en question sont en fait mus par des forces fondamentales. Ce n’est qu’après en avoir tiré des conclusions que le physicien pourra établir celles-ci sous forme de théories ou des modèles mathématiques. En fonction de son domaine de prédilection, le physicien devra :

  • Interpréter les résultats des expérimentations ;
  • Émettre des hypothèses concernant les lois fondamentales ;
  • Faire des tests et des analyses pour corroborer ses hypothèses de recherche ;
  • Veiller à la gestion et la maintenance des ressources techniques ;
  • Effectuer des expériences, faire des observations et des mesures sur le terrain ;
  • Trouver des applications concrètes de ses découvertes et mettre au point des prototypes à visée commerciale
  • Le physicien doit aussi faire preuve d’esprit d’équipe car il sera souvent amené à collaborer avec ses collègues ou à participer à des conférences scientifiques à l’étranger.
devenir-physicien

La formation pour devenir chimiste

Le chimiste est avant tout un scientifique axé sur l’industrie. Pour exercer ce métier il faut donc avoir un esprit scientifique, aimer la rigueur, et apprécier le travail de laboratoire. Comme pour la plupart des sciences techniques, il existe généralement deux distinctions de niveau pour les chimistes : ingénieur et technicien. Ainsi, les formations à suivre pour atteindre ces deux grades ne seront pas les mêmes. Pour devenir technicien chimiste, un niveau bac+2 est forcément requis. Même si par la suite, celui-ci peut très bien se spécialiser en obtenant une licence (bac+3). Voici donc les différents parcours possibles :

  • BTS métiers de la chimie
  • BTS biotechnologies
  • BTS contrôle industriel et régulation automatique
  • BTS bio-analyses et contrôles
  • BTS peintures, encres et adhésifs
  • DUT mesures physiques
  • DUT sciences et génie des matériaux
  • Licence chimie
  • Licence chimie et physique
  • Licence chimie du vivant
  • Licence chimie et biologie

Cependant, si vous souhaitez acquérir le titre d’ingénieur chimiste, il vous faudra aller jusqu’au bac+5, au minimum, en suivant un parcours universitaire. Vous avez le choix entre un :

  • Master chimie
  • Master chimie organique
  • Master chimie analytique
  • Master électrochimie
  • Master contrôle et analyse chimique
  • Master formulation et chimie industrielle
  • Master électrochimie
  • Master chimie et procédés

La formation pour devenir physicien

On a plusieurs fois pu admirer dans des films ou des séries où des physiciens réalisaient des expériences folles, et ces expériences parfois servaient à détruire le monde, d’autre fois à le sauver. Quoiqu’il en soit, on est toujours émerveillé devant ces scènes qu’on prend la plupart du temps comme fictive. Eh bien, tout cela n’est pas tellement loin de la réalité. Mais il faut de longues et ardues études avant d’arriver à ce niveau. Dites-vous juste qu’il faut au minimum un bac + 8, pour être physicien, sinon 3 années de plus. Voici les parcours les plus usuels pour y arriver :

  • Écoles spécialisées ;
  • Master Physique ;
  • Doctorat en physique puis post-doctorat.

Le salaire du physicien

La demande est toujours forte en ce qui concerne les physiciens. C’est la raison pour laquelle ceux-ci peuvent exercer aussi bien dans le public que dans le privé, et ce dans divers champ d’applications : la recherche, l’industrie, l’informatique, l’enseignement, la médecine, les choix qui s’offrent sont éminemment variés. Et en choisissant d’opérer sous le régime d’auto-entrepreneur, le physicien gagne l’avantage du choix du poste ainsi que du lieu de travail, sans parler des horaires qui deviennent facilement malléables. De base, un physicien qui débute peut se faire facilement entre 2200 et 3500 euros par mois, en fonction qu’il travaille dans le secteur public ou dans le privé. Cette somme peut s’élever jusqu’à 5000 euros par mois, au fur et à mesure que le physicien acquiert de l’expérience, dans le secteur privé.

physique

Les débouchés du physicien

En partant d’un niveau complétement débutant, un physicien peut atteindre les fonctions de directeur de recherche ou d’enseignant-chercheur. Il est toujours possible de se spécialiser sur une activité, ou encore d’intégrer une industrie de pointe. La CNRS ; la CEA ; le CERN ; les centres hospitaliers ; ainsi que l’industrie aéronautique, autant d’organismes prêts à accueillir dignement un physicien.

omment s’inscrire en auto entrepreneur physicien?

Mis à part le fait qu’il faut avoir un certain niveau en matières scientifiques, pour être physicien auto-entrepreneur il faut aussi être capable de travailler dans divers secteurs, faire preuve de passion, de curieux, de persévérance et avoir une forte capacité d’analyse. Le physicien aura à exécuter la maintenance des machines et du matériel, pour cela une maîtrise des modèles mathématiques sera primordiale. Outre tout cela, le physicien ne peut divulguer les résultats de ses recherches s’il ne possède pas de bonnes capacités de rédaction.
L’important reste d’établir un solide business plan avant de toute chose, pour avoir une ligne directrice à suivre en toute circonstance. Se fixer des objectifs clairs et mettre tous les moyens pour les atteindre. Créer sa propre entreprise demande des qualités de gestion et de management qu’un physicien ne devrait pas avoir de difficultés à acquérir, sinon à mettre en pratique.

Nos partenaires