data-home-2Cette année, les reporters du Chemical World Tour vont partir à la rencontre des équipes de chimistes qui travaillent sur l’industrie du futur. On l’imagine connectée, digitalisée, robotisée mais l’industrie du futur, telle que les entreprises de la chimie la conçoivent se doit d’aller au-delà.

Il est indéniable que l’industrie du futur rimera avec nouvelles technologies. En effet, pour s’adapter aux contraintes du marché et aux besoins des clients, l’industrie chimique du futur va devoir faire évoluer ses modes de production en incluant notamment des machines et des produits connectés, des terminaux mobiles, de la virtualisation, des robots, de l’impression 3D…

Au-delà de la digitalisation des modes de production, l’industrie du futur se doit également de demeurer innovante sur différents autres points. Elle devra notamment continuer à toujours plus s’intégrer dans son écosystème et veiller au respect de l’environnement en continuant à développer, par exemple, des éco-procédés, à recycler ses déchets, mais aussi en limitant la quantité d’énergie et de matière première utilisés ou encore en conseillant ses clients pour une utilisation optimale de ses produits…
L’industrie du futur ne se limite donc pas à la productivité et à la modernité, elle va devoir aussi veiller à répondre aux défis économiques, technologiques, organisationnels, environnementaux et sociétaux qui se présentent à elle dès aujourd’hui.

L’industrie du futur se dessine aujourd’hui, elle se dessine partout dans le monde mais aussi et surtout sur notre territoire national. Voilà pourquoi cette année, pour la 5ème édition, les reporters iront découvrir des innovations mises en place en France, la plupart du temps en lien avec des sites industriels et des partenaires à travers le monde.